Expo: "Il y a cent ans, 1914-1918" au Musée de Waterloo

L'affiche de l'exposition
Date : Ve, 09/11/2018 - 10:00 - Je, 31/01/2019 - 17:00
» Aller à l'agenda

Si vous n'avez pas encore eu l'occasion de le découvrir, sachez que le Musée de Waterloo relate l'histoire du territoire de la Commune, depuis la préhistoire jusqu'au village d'antan avec ses fameux paveurs, ses savonneries, ses paysages. On y retrouve aussi, entre autres, une évocation de l'écrivain français Victor Hugo et le bureau reconstitué de Léopold III à Argenteuil… Dès le 9 novembre, ce musée offrira une raison de plus d'y faire un saut : une belle exposition temporaire qui raconte comment Waterloo (comptant alors 5 000 habitants !) mais aussi la Belgique va vivre l'occupation durant la Grande Guerre.

René Laurent, ancien archiviste, conservateur du musée et conteur d'histoire hors pair répond à nos questions.
Que pourra découvrir le visiteur d'"Il y a cent ans, 1914-1918" ?
R.L.: "Une cinquantaine de cartes postales d'époque agrandies, chacune brièvement légendée; un numéro de La Libre Belgique mais aussi des écrits de François Libert, un instituteur waterlootois, auteur d'une monographie consacrée à Waterloo, qui y a brossé les événements avec beaucoup de précision, non sans émotion comme, par exemple, lorsqu'il évoque les 'quinze braves tombés au champ d'honneur, jamais revenus parmi les 126 combattants waterlootois engagés'… Bien sûr, ce n'est pas exhaustif : les combats ou les faits de résistance sont évoqués mais nous manquions d’espace pour les étayer. Cette exposition est donc dédiée à ce qui s'est passé non seulement à Waterloo mais aussi en Belgique, du 4 août 1914 (quand l'armée allemande envahit la Belgique) au 11 novembre 1918 (date de la fin du conflit). Les passionnés pourront obtenir tous les compléments d'information souhaités via le Waterloorama (bulletin de la Société royale d'Etudes historiques et folkloriques de Waterloo, Braine-l'Alleud et environs), en vente sur place au prix de 5€."

L'affiche de l'exposition en dit long…
"Effectivement, on y voit un soldat anglais à l'avant-plan, ainsi qu'une maman et son enfant fuyant une ville en flammes… Il s'agit d'un véritable placard d'époque destiné à encourager les jeunes anglais à s'enrôler dans l'armée pour venir en aide à la Belgique occupée."

D'où vient le matériel exposé ?
"De collections privées, appartenant principalement à messieurs Guy Bosman et Marcel Dedobbeleer, deux passionnés de la période 14-18 qui ont eu l'amabilité de nous prêter leurs cartes postales, incroyables témoins de l'époque."

Une anecdote vous a-t-elle particulièrement ému ou étonné ?
"J'ai découvert le courage du Conseil communal qui, le 13 février 1915 (en pleine occupation allemande !), a décidé d'acheter un terrain pour y élever un monument à la mémoire des glorieux martyrs waterlootois. Dans ce contexte, peu d'élus auraient osé prendre pareille décision."

Peut-on y venir avec des enfants ? Dès quel âge ?
"Oui bien sûr. Je dirais que dès 8 ans, accompagnés de leurs parents pour les éclairer, les enfants seront très intéressés."

Quel sera le petit 'plus' des visites guidées?
"Je répète inlassablement 'Interrompez-moi quand vous voulez !' Les visites guidées sur réservation pour minimum 10 personnes se font dans une ambiance décontractée : je m'adapte au groupe, à ses intérêts, à ses questions… Cela permet de personnaliser les explications et anecdotes à 100%. Comme elles sont gratuites, ce serait dommage de s'en priver."

"Il y a cent ans, 1914-1918" : exposition, du vendredi 9 novembre à fin janvier 2019 au Musée de Waterloo (1er étage de Waterloo Tourisme de Waterloo), 218, chaussée de Bruxelles. Ouvert de 10h à 17h (fermé à 13h les 24 et 31 décembre, fermé les 25 décembre et 1er janvier). Entrée gratuite. Des visites guidées gratuites (groupe de 10 à 20 personnes) peuvent être organisées du 11 au 22 novembre et après le 15 décembre, uniquement sur réservation. Tél. 02 358 34 31.

Soldats allemands aux abords de la Butte (Collection J-M Wautier)Quelques libérateurs canadiens parmi les troupes alliées (Collection J-M Wautier)La Maison Paris à Waterloo, siège du Comité de secours et d'alimentation pendant l'OccupationPhoto: J-M LenglezPhoto: J-M LenglezPhoto: J-M LenglezPhoto: J-M LenglezPhoto: J-M Lenglez