Déclarer son alarme

Déclarer son alarme

Marche à suivre pour déclarer son alarme...

Depuis le 01 septembre 2009, les systèmes d’alarme doivent être déclarés sur le site internet www.police-on-web.be

Deux possibilités :

  1. Si le système d’alarme est raccordé à une centrale d’alarme, celle-ci se chargera de l’enregistrement. En tant qu’utilisateur, vous n’avez rien à faire.
     
  2. Si le système d’alarme n’est pas raccordé à une centrale d’alarme, vous devez vous-même déclarer votre alarme le plus rapidement possible sur le site www.police-on-web.be

Attention : Chaque année, vos données DOIVENT être réactualisées par vos soins sur www.police-on-web.be

  • S’il s’agit d’une nouvelle alarme, celle-ci devra être déclarée dans les 10 jours après la mise en fonction.
     
  • Si vous n’avez pas de connection internet ou si vous éprouvez des difficultés à l’enregistrement, vous pouvez vous rendre à l’Espace Public Numérique du CPAS de Waterloo (02/352.35.11) où une personne compétente vous aidera à effectuer cette démarche.
     
  • Si vous n’avez pas de carte d’identité belge, il vous sera impossible de vous inscrire sur le site. Vous devrez donc effectuer une demande de « token » ou « mot de passe » au Service Public fédéral Technologie et de la Communication (FEDICT) tel : 078/15.03.12 – choix 3 ou voir aussi www.fedict.belgium.be/fr/contacts

L’alarme se déclenche ! Que faut-il faire ?

Que se passe-t-il suite à une alarme intempestive?
Les services de police qui seront appelés sur place à deux reprises dans un délai de 6 mois suite à un appel intempestif seront amenés à rédiger un procès-verbal qui sera transmis au ministère de l'Intérieur.
Une amende de 100 à 500 € peut être demandée. 

Pour information, une liste non exhaustive des appels intempestifs peuvent être: une erreur de manipulation, un problème technique, une cause externe (fenêtre ouverte, passage d'un animal,...), un essai sur le système ou toutes autres raisons inconnues.

La police peut être requise pour une alarme soit via l’appel du propriétaire, soit par une centrale d’alarme, soit par les voisins.

L’appel au numéro d’urgence 101 ou 112 doit être fait s’il est certain que ce n’est pas une fausse alarme.