Animaux domestiques - Propreté publique

La Commune recense des milliers d'animaux de compagnie. 

Accepter leur existence invite à adopter une certaine tolérance mais aussi à en gérer les désagréments éventuels.

Où puis-je emmener mon chien ?
A l’exception des terrains de sport, des bacs à sable et aires de jeux aménagés pour les petits enfants où, par hygiène, les chiens ne sont pas admis, nous ne pouvons pas priver nos compagnons à quatre pattes de se promener dans l’herbe ni leur interdire bois, pelouses, terre-pleins, terrains vagues, accotements terreux, parcs publics, champs en friche…

Notre propos n’est pas d’interdire mais de sensibiliser à un comportement civique.

  • Hygiène et propreté 
    Si les jets d’urine sont rapidement dilués par les intempéries, les excréments mettent plusieurs semaines à se résorber intégralement. Il est donc conseillé d’avoir toujours avec soi un petit sac (canisac vendu dans les commerces animaliers) pour les ramasser.
  • Trucs et astuces 
    - Les chiens sont attirés par les odeurs de leurs congénères. Ils délimitent leur territoire. Une hygiène impeccable des abords et trottoirs par un nettoyage régulier et en profondeur suivi d’un spray répulsif à la citronnelle (non toxique) repoussera toute envie.
  • - Pensez aussi à protéger vos plantations (sapins, fleurs) sensibles aux brûlures d’urine, par des filets ou fins grillages.
  • Mue 
    Deux fois par an, nos amis à quatre pattes perdent leur fourrure. Si les brossages se font à l’extérieur, récupérons les poils à l’aide d’étrilles adéquates et ramassons-les avant qu’ils ne s’échappent.
  • Les aboiements !
    Le bruit est aussi une forme de pollution. Pensez aux malades, aux étudiants... Le chien est un animal social qui supporte mal la solitude trop longtemps. Ceci peut provoquer chez lui un stress incontrôlable (hurlements, aboiements). 
    En outre, si votre chien est un gardien zélé, prévenez ses réactions. Dans la mesure du possible, la nuit, rentrez-le (tapage nocturne). Au jardin, placez des rideaux supplémentaires de plantations. A l’intérieur, fermez les volets ou placez-le dans un endroit calme.
  • L’obéissance 
    L’obéissance des animaux est essentielle, elle peut sauver votre chien dans des situations d’urgence. Si votre chien n’est pas tenu en laisse, il doit pouvoir sans grimaces, revenir à votre appel. Assis ! Couché ! Au pied ! Voici quelques principes indispensables dans l’éducation des chiens.
  • Et les chats ?
    Bien que plus discret que le chien, il n’en reste pas moins que le chat dépose dans la nature des quantités impressionnantes de déjections. Placez chez vous des bacs de sable ou de gravier propre. L’urine des mâles non châtrés est absolument incommodante.
    Vu le nombre de chats errants et abandonnés, pensez à la stérilisation.
  • Les chats visitent les poubelles 
    Emballez soigneusement les déchets trop appétents (viande, poisson, poulet...). Vaporisez les endroits avec de la citronnelle. Attention, les chats sont attirés par l’eau de Javel.

Le règlement de Police

  • Article 52
    Il est interdit au détenteur d’un animal de  laisser circuler celui-ci sur la voie publique ou l’espace public sans qu’il ne soit tenu en laisse  et sans prendre les précautions nécessaires pour l’empêcher de porter atteinte à la propreté, à la sûreté ou à la commodité du passage sur la voie publique.
    Tout détenteur d’un animal doit en avoir la maîtrise absolue.
    L’accès est interdit aux chiens dans les bacs à sable réservés aux enfants.
    Quiconque a, de quelque façon que ce soit, souillé ou laissé souillé la voie publique est tenu de veiller à ce que celle-ci soit, sans délai, remise en état de propreté.
  • Article 103
    Les propriétaires d’animaux dont les aboiements, les hurlements, les cris ou les chants troubleraient la tranquillité des habitants sont passibles de peines imposées par le règlement de police. 
Mots-clés :