Renard, réglementation et prévention

Le renard pâtit d'une mauvaise réputation: il éventre parfois les sacs-poubelles et s'attaque, dans certains cas aux poulaillers. Cette espèce n'est pas protégée. Sous certaines conditions, elle peut être chassée, voire détruite moyennant une autorisation spéciale. Mais de simples mesures de précaution peuvent éviter d'en arriver là.

Contrairement à une idée reçue, le renard n'est pas un animal dangereux. Il n’y a, par exemple, aucune prédation prouvée vis-à-vis du chat. De même, ce n’est qu’en mai et juin qu’il s’attaque parfois aux poules, pour nourrir sa progéniture. Pour éviter ce désagrément, il est nécessaire de bien construire son poulailler.
Malgré cela, le renard n'est pas une espère protégée en Région wallonne. Au même titre que certaines autres espèces de gibier, il peut donc être chassé et "détruit" toute l’année. Mais dans la pratique, de simples mesures de prévention permettent d'éviter d'en arriver là (voir ci-contre).

Plusieurs conditions
L’Arrêté du Gouvernement wallon du 18 octobre 2002 permettant la destruction de certaines espèces de gibiers émet d'ailleurs toute une série de conditions :

- "Toute personne pratiquant la destruction au moyen d’une arme à feu (…) doit être titulaire d’un permis de chasse valable".
- "Toute demande d’autorisation de destruction doit être adressée au Ministre ou au Directeur de Centre de la Division de la Nature et des Forêts territorialement compétent".
- "Toute personne procédant à la destruction est tenue d’exhiber soit l’autorisation de destruction, soit son permis de chasse".
- "La destruction du renard ne peut se faire qu’en vue de prévenir des dommages importants aux élevages ou dans l’intérêt de la faune".
- "Sauf si elle s’effectue à l’arme à feu, il est interdit de pratiquer la destruction des renards sans autorisation préalable du Ministre ou de son délégué".
- "La destruction des renards peut se faire toute l’année, de jour comme de nuit. Toutefois, lorsque cette destruction est effectuée au moyen d’une arme à feu, elle ne peut se faire que depuis une heure avant le lever du soleil jusqu’à une heure après son coucher".

En résumé, pour pouvoir chasser le renard, il faut être titulaire d’un permis de chasse. Et pour pouvoir le détruire, il faut obtenir une autorisation particulière auprès de la Division Nature et Forêt de Nivelles (Direction de Mons - 065/32.82.41).

Des formulaires de demande d’autorisation de destruction du renard et de la fouine sont disponibles sur le site Internet de la Région wallonne. http://environnement.wallonie.be ; rubriques : Nature et forêts / Formulaires.


La prévention : un moyen plus efficace
La destruction du ou des prédateurs nécessite du temps, du matériel et une certaine compétence. La stratégie défensive offre par contre plusieurs avantages : elle est efficace et durable, elle permet d'éviter les inconvénients occasionnés par plusieurs espèces et elle est à la portée de tous.

1. Pour protéger son poulailler. Une bonne protection peut être assurée par la construction d'une enclos. La clôture doit être constituée d'un grillage dont les mailles ne permettent ni la sortie des animaux domestiques, ni l'entrée d'un animal sauvage (de la taille d'un rat à celle d'un grand chien). Cette clôture doit être enfouie dans le sol à 40 cm de profondeur, pour éviter la pénétration d'une espèce capable de creuser (rat, renard). Il est même préférable que cette barrière souterraine soit faite à l'aide de matériaux plus solides, comme des blocs de béton, des tuiles, des dalles, etc.
L'enceinte en grillage devrait atteindre au minimum 2 mètres, ne fut-ce que pour permettre une circulation aisée de l'éleveur dans ses installations. Toutefois, cette enceinte grillagée n'empêchera aucunement certains prédateurs de pénétrer dans l'enclos. C'est pourquoi il est indispensable que l'enclos soit couvert d'un plafond en treillis à poule ou en filet.
Il est important de vérifier l'absence d'interstices, d'ouvertures de plus de 5 cm dans l'ensemble de l'installation. Si la pose d'un filet de couverture pose problème, on peut éviter la prédation par le renard en obliquant la partie supérieure de l'enceinte grillagée vers l'extérieur. Cette technique n'empêchera cependant pas les oiseaux et la fouine de pénétrer dans l'enclos.
Si la réalisation de ce type d'enclos s'avère impossible, il faut pour le moins veiller à construire un abri hermétique et y enfermer les volailles durant la nuit, surtout durant la période critique (mai et juin).

2. Pour protéger ses sacs-poubelles. Il arrive que des sacs-poubelles soient éventrés. Pour éviter ce désagrément, il suffit de les placer dans des poubelles en plastique dur. Les déchets continueront à être ramassés normalement, pour autant qu’ils soient toujours déposés dans des sacs-poubelles communaux, correctement fermés. Mais les animaux n’y auront plus accès. 

Mots-clés :