Primes - Panneaux solaires photovoltaïques

Nouvelle prime Qualiwatt!

Depuis mars 2014, le nouveau régime de prime QUALIWATT est entré en vigueur pour les nouvelles installations photovoltaïques inférieures à 10 kWc et remplace donc le système des certificats verts.

  • Objectif

L'objectif du système est de garantir un retour sur investissement de 8 ans pour les installations de 3kWc et de favoriser les installations non sur-dimenssionnées. 3kWc produit annuellement en Belgique entre 2500 et 3000kWh. Il devrait inclure la futur redevance des GRD et est auto-adaptatif.

  • Quel est le montant de la prime?

C'est un calcul très simple se basant sur une installation de 3kWc. La CWaPe va calculer les économies annuelles engendrées sur votre facture et ce, sur une période de 8 ans. La différence entre le montant de l'investissement initial et le montant des économies cumulées sur 8 ans équivaudra à la prime à laquelle le citoyen aura droit. 

Imaginons un citoyen qui économise 500€ par an sur sa facture d'électricité, cela représente 4000€ économisé en 8 ans.

Si le montant de l'investissement est de 7500€ (à peu près 2500€/kWc), le montant de la prime sera donc égale à 

7500€ - 4000€ = 3000€

  • Tarif prosumer

Le GRD (ORES en Région Wallone) appliquera une redevance annuelle aux possesseurs de panneaux photovoltaïques qui sera proportionnelle aux kWc installés. Le GRD justifie cette redevance par le fait que les producteurs d'énergie injecte de l'électricité en journée sur le réseau et puise sur le réseau le soir (cas typique d'une habitation inoccupée la journée).

Le gouvernement wallon avait promis d'intégrer cette redevance dans ces primes afin que celle-ci n'interfère pas avec le retour sur investissement promis à 8 ans.

  • Quel délais?

La prime est étalée sur les 5 premières années. Dans le cas présent,

3000€/5 = 600€ par an pendant 5 ans.

  • Mécanisme auto-adaptatif

Comme dit plus haut, le montant de la prime est calculé sur base d'un calcul "théorique", qui ne correspond peut-être pas aux économies réellement générées par les panneaux, c'est pourquoi le montant de la prime est réajusté tous les 6 mois s'il existe un écart de 10% entre les économies théoriques et pratiques.  (A noter que si le coup de l'électricité augmente, les économies seront plus importantes, et le montant de la prime donc plus faible).
 

Mots-clés :