Des défibrillateurs dans les salles de sport de Waterloo

À l'initiative de l'échevin des Sports Michel Bettendorf, plusieurs de ces appareils ont été placés dans les principales infrastructures sportives communales. Le personnel de Waterloo Sports et les responsables de clubs bénéficient d'une formation à leur utilisation. L'objectif est de limiter les risques de décès liés aux arrêts cardiorespiratoires. 

L'arrêt cardiorespiratoire est l'une des principales causes de décès. Il fait, chaque année, des milliers de victimes. Soit, plus que les cancers du sein et de la prostate, le sida, les armes à feu, les incendies et les accidents de la route réunis !

"En tant que médecin, je suis particulièrement sensible à ce problème, commente l'échevin des Sports Michel Bettendorf. On pense souvent être à l'abri de ce genre d'accident. Pourtant, chaque année, même des enfants décèdent d'un arrêt cardiorespiratoire. Et dans la majorité des cas, cela se passe lors de manifestations sportives."

Pour cette raison, Michel Bettendorf vient de faire placer des défibrillateurs automatiques dans les principales infrastructures sportives de la commune. Parallèlement, le personnel de l'ASBL Waterloo Sports est formé à l’utilisation de ces appareils. Cette même formation sera prodiguée aux gestionnaires de clubs sportifs.

Actuellement, le taux de survie des victimes est inférieur à 5%. En généralisant l'accès aux défibrillateurs, des vies pourraient êtres sauvées. Même si on espère ne jamais devoir les utiliser…,souligne l'échevin."

Mots-clés :