Le Syndicat d'initiative devient Royal

Créé il y a plus de 50 ans, cette ASBL n'a cessé d'animer Waterloo. Le Roi lui a récemment accordé le titre de Société Royale. Une distinction qui lui a officiellement été remise par le Gouverneur de la Province Gilles Mahieu.

Ce lundi 30 avril 2018, le Syndicat d'initiative de Waterloo est officiellement devenu Royal. Née le 11 mars 1966, cette ASBL est le moteur de l'animation touristique et festive de Waterloo.

On lui doit les premières marches d’Empire, les reconstitutions historiques, les premières braderies, l’organisation de spectacles historiques ou de sons et lumières, les campagnes de fleurissement de Waterloo, les concours de vitrines fleuries, l’organisation de colloques, de conférences, de rencontres.

Depuis 1976, c'est aussi son équipe qui met sur pied le traditionnel concert "Noël chante à Waterloo". De nombreuses publications historiques, touristiques et folkloriques y ont été imaginées et diffusées. Sans oublier le développement et l’accueil dans ses locaux du Musée de Waterloo, les premières réflexions sur la réhabilitation du Champ de Bataille de Waterloo, la coordination des acteurs touristiques de la région, la création du PASS 1815, celle d’un syndicat des hôteliers, mais aussi un soutien actif à quelques grandes manifestations waterlootoises, comme le Bicentenaire, le WaHFF, le Belgo-Festival ou encore les Boucles impériales.

Une association qui crée du lien
C'est le Roi lui-même qui a accordé ce titre de Société Royal au Syndicat d'initiative. Cette distinction a officiellement été transmise à sa présidente actuelle, Penina Soudry Benzennou, par le gouverneur de la Province.

"Cet acte est loin d'être automatique, a souligné Gilles Mahieu. Il faut bien sûr que l'association existe depuis au moins 50 ans, mais il faut aussi qu'elle poursuive un but non lucratif, qui crée du lien au sein de la société. Et à entendre l'énumération des activités qu'il organise, je peux affirmer que le Syndicat d'initiative de Waterloo peut être considéré comme exemplaire. Il s'investit non seulement dans l'animation, mais aussi dans la construction de la cité. Enfin, le dernier critère pour devenir "Royal" est de faire preuve d'honorabilité et sachez qu'une enquête très sérieuse a été réalisée avant d'octroyer ce titre."

La Maison du Tourisme des Waterlootois
Aujourd'hui, beaucoup de Waterlootois connaissent mieux le Syndicat d'initiative sous le nom de Maison du Tourisme de Waterloo, appellation qu'il a porté pendant une dizaine d'années.

"Mais même si l'institution a vécu des moments difficiles à l'occasion de la réforme wallonne des Maisons du Tourisme, elle n'est pas prête de baisser pavillon, a assuré la bourgmestre Florence Reuter. Je suis sûre que le Royal Syndicat d'initiative apportera encore de bons moments à la vie touristique, historique, folklorique et culturelle de Waterloo."

La bourgmestre a aussi tenu à saluer l'apport de toutes les équipes et des personnalités qui ont œuvré en son sein pendant plus de cinq décennies.

"Parmi les fondateurs, seul Raymond Perin est encore en vie, a-t-elle rappelé. Mais nous avons, parmi nous, les enfants d’autres pionniers, d’ailleurs très actifs dans la vie communale : Alain Berland et Jean-Louis Laine. Et un administrateur qui a, lui, plus de 47 ans de mandat puisque son nom apparait dans les statuts du SIT depuis… 1971. Je veux parler de l’inamovible Jean-Paul Louckx. Tout cela a été vécu, intensément, par un personnel passionné, dévoué, enthousiaste, qui n’a cessé de s’accroître. Enfin, ce bilan n’aurait pu être si riche sans le dynamisme des présidents successifs. Certains nous ont quittés : Albert Molle, François Hocq, Francis Persoons. D’autres sont toujours bien vivants : Yves Vander Cruysen, Françoise Léonard, Jacqueline Samain, Cédric Tumelaire, Tanguy Stuckens et Penina Benzennou. C’est leur travail, leur persévérance, leurs équipes aussi, et tous leurs administrateurs qui sont récompensés, ce jour, par ce titre honorifique, tout droit venu du Palais Royal."

Mots-clés :